S-3 EUROHAB

détection de l’euthrophication et des efflorescences algales nuisibles (HAB) dans la Manche en utilisant les données du satellite Sentinel-3 (S-3)

À propos du projet

S-3 EUROHAB va mettre en place un système d’ alerte en ligne concernant les efflorescences algales nuisibles (HAB) et la qualité de l’eau, utilisant des données satellites pour améliorer la surveillance de ces phénomènes et de leurs paramètres. Le système est développé par des scientifiques en collaboration avec d'autres intervenants tels que des gestionnaires des ressources marines ainsi que les représentants des pêcheurs et des conchyliculteurs.

Le projet S-3 EUROHAB utilisera des données du satellite Européen recemment mis en orbite, Copernicus Sentinel 3, pour mesurer la croissance et la propagation des HAB et l’ abondance de phytoplankton en lien avec la qualité de l’eau dans la Manche. Les données satellites seront utilisées pour créer un système d’alerte en ligne, le premier de ce type en Europe, afin d’alerter les gestionnaires des ressources marines et les secteurs de la pêche et de l’acquaculture de la croissance d’efflorescences potentiellement nuisibles. Les données seront aussi collectées afin de mieux comprendre pourquoi, comment et quand ces efflorescences se produisent. Elles permettrons aussi d’estimer les coûts associés à ces HAB et de comprendre comment le système d’ alerte en ligne pourrait aider à réduire ces coûts.

Contexte

Un exemple d'image satellite montrant une prolifération d'algues au large des côtes du Devon et de Cornwall

Les HAB sont causées par une croissance excessive d'algues qui libèrent des toxines dans l'eau, lesquelles pouvant être toxiques pour les poissons, coquillages et même les humains lorsqu'ils consomment ces produits de la mer contaminés. Elles peuvent donc impacter fortement les secteurs du tourisme et de la pêche. En Europe, les coûts annuels de ces HAB sur lesdits secteurs sont estimés à plus de 918 M€. Une mauvaise qualité des eaux peut également affecter les zones cotières, causant des dommages aux industries maritimes. Par exemple, l'euthrophication, un enrichissement de l'eau en nutriment d'origine humaine, cause une croissance accélérée des algues et une déterioration de la qualité des eaux.

Les méthodes actuelles de suivi des HAB sont inefficaces et onéreuses, la surveillance de seulement 6% de la Manche représente un coût de 2M€ par an. La mise en oeuvre du projet S-3 EUROHAB réduira ces coûts tout en couvrant la totalité de la Manche. Le temps de réponse du système d'alerte aux HAB sera beaucoup plus rapide, ce qui pourrait contribuer à diminuer les coûts annuels associés à ces efflorescence de plusieurs millions d'euros en France et au Royaume-Uni. L'utilisation des données satellites marines, et en particulier l'application des dernières avancées technologiques et le lancement récent des satellites européens Copernicus, permettront une amélioration des méthodes actuelles. Le projet utilisera ces données satellitaires pour créer un système d'alerte en ligne des HAB et de la qualité de l'eau, conçu en collaboration avec les gestionnaires de ressources marines et les industries afin d'améliorer la surveillance maritime des HAB dans la Manche.

Le projet est partiellement financé par le programme Interreg France (Manche) Angleterre et par le Fond de développement régional européen. Le projet est porté par 9organisations, 5 en France (IFREMER-Brest, IFREMER-Port-en-Bessin, IFREMER- Boulogne-sur-Mer, Comité Régional des Pêches de Basse Normandie Université de Bretagne Occidentale) et 4 au Royaume-Uni (Plymouth Marine Laboratory, Environment Agency, University of Southampton, Devon and Severn Inshore Fisheries and Conservation Authority), et sera effectif de Novembre 2017 à Octobre 2021.

Objectifs du projet

  1. 1.

    Créer un réseau de surveillance et un portail de données transfrontaliers afin d'évaluer le bon état écologique des eaux franco-anglaises communes de la Manche.

  2. 2.

    Produire un systéme d'alerte en ligne pour détecter la qualité de l'eau et les HAB en utilisant les données de l'agence spatiale Européenne et des satellites Copernicus les plus récents.

  3. 3.

    Mener une analyse socio-économique des impacts causés par les HAB dans la Manche.

 

Quelques informations clés concernant le projet...

Début

30 mars 2017

Fin

31 octobre 2021

Partenaires

9

Pour les utilisateurs

S-3 EUROHAB va développer de nouvelles approches, en collaboration avec les conchyliculteurs, afin d'aider à minimiser les risques potentiels liés aux HAB et à la qualité de l'eau sur leurs activités. De plus, d'autres secteurs d'activités, dont le tourisme et les activités de loisirs, peuvent aussi être impactés par la présence de HAB.

Le secteur conchylicole dans le Sud-Ouest du Royaume-Uni représente 8.25 M€ annuels, dont 2.9 sont perdus à cause des HAB, qui pourrait être préservés par un système d'alerte. Les coûts actuels de surveillance des HAB dans la Manche s'élevent à 2 M€ par an pour une couverture de seulement 6% de la Manche, quand le système d'alerte S-3 couvre toute la Manche pour 42k€ par an.

Pour les scientifiques

Les HAB et l'euthrophication sont des problèmes communs à toute l'Europe. Ils sont tous les deux surveillés par des bateau d'observations côtiers, et par la détermination des espèces de phytoplankton et les toxines associées dans l'eau, les poissons et les coquillages. Si les toxines excèdent un certain seuil, les récoltes sont interdites sur de larges zones des côtes, des estuaires et du plateau continental. Les HAB et la qualité de l'eau ne peuvent être anticipées et les gestionnaires de ressources marines peuvent seulement réagir à ces évènements lorsqu'ils se produisent. Les observations in situ dans le cadre de la Directive-cadre sur l'eau ne couvrent que 3% de la région franco-anglaise de la Manche. Les sites d'observations sont fixes et il n'est pas possible à l'heure actuelle d'effectuer des prélevements réactifs, en raison d'un manque d'information. Ceci limite la capacité à estimer la propagation des efflorescences d'une région à une autre, en particulier dans le plateau continental de la Manche. Les impacts des HAB sont souvent plus importants du côté francais de la Manche, en raison de l'accumulation du phytoplankton causés par les courants dominants et les apports de nutriments charriés jusqu'aux côtes par les rivières.

Le projet est de développer un portail de données transfrontalier incluant des données in situ et des données du satellite Copernicus Sentinel 3 (S-3), lancé récemment, disponibles via le programme européen d'observation de la Terre. Le portail de données sera utilisé pour estimer les principaux paramètres, la dispersion et le transport des espèces clés des HAB à travers la règion franco-anglaise de la Manche.

Data Portal

Un système de détection précoce

Le portail de données sera également utilisé afin de développer un système d'alerte en ligne afin de fournir aux gestionnaires de ressources marines, et aux industries de la pêche et de la conchyliculture, des informations plus détaillées concernant l'emplacement et la dispersion des HAB dans la Manche. Cela permettra une diminution du temps nécessaire pour mettre en place des interdictions de pêche et de ramassage des coquillages dans les régions affectées par les HAB, tout en maintenant les autres régions actives, réduisant ainsi les impacts économiques sur le secteur. D'autres paramètres utiles pour favoriser la croissance du naissain, seront inclus dans le système d'alerte afin d'accroître la productivité conchylicole. Une étude socio-économique des coûts, causés par la faible qualité de l'eau et les HAB et des bénéfices générés par l'utilisation du système d'alerte en ligne, sera réalisée.

Popular Articles

Les partenaires

présenter...

Premier contact:
  • Gavin Tilstone
  • Principle Investigator
  • +44 1752 633 100
Premier contact:
  • Francis Gohin
  • Research Investigator
  • +33 2 98 22 43 15
Premier contact:
  • Dr. Duncan Purdie
  • Research Investigator
  • +44 23 8059 2263
Premier contact:
  • Dr. Mike Best
  • Senior Marine Technical Advisor
  • 44 2030 256 117
Premier contact:
  • Sarah Clark
  • Research Investigator
  • +44 1803 854648
Premier contact:
  • Catherine Paul
  • Research Investigator
  • +33 2 33 43 32 92
Premier contact:
  • Pascal Raux
  • Research Assistant
  • +33 2 90 91 56 30

Evénements

 

21-22 Novembre 2017
réunion de lancement S-3 EUROHAB
Jury's Inn, Plymouth
10 Mai 2018
réunion d’association des parties-prenantes britanniques
Exeter Racecourse, Devon
16 Mai 2018
réunion d’association des parties-prenantes françaises
Caen, France

 

Réunion des partenaires du projet

 

9 Janvier 2018
réunion “portail de données”
via WebEx
2 Février 2018
réunion de suivi
via webEx
Mars 2018
réunion de suivi
via webEx
16 Mai 2018
réunion de suivi (6 mois)
IFREMER Port-en-Bessin, France
6-7 Novembre 2018
réunion de suivi (1 an)
University of Southampton, UK
11-12 Avril 2019
réunion de suivi (18 mois)
IFREMER, Boulogne, France
Novembre 2019
réunion de suivi (2 ans)
Environment Agency, Peterborough, UK
Avril 2020
réunion de suivi (30 mois)
CRPBN, Normandie, France
Novembre 2020
réunion de suivi (3 ans)
PML, Plymouth, UK
Avril 2021
réunion de suivi (42 mois)
UBO, Brest, France
Juin 2021 (TBC)
Symposium final
IFREMER, Brest, France