Socio-économique

S3-EUROHAB dispose d'un axe de travail dédié à l’analyse et, si possible, la qualification et quantification des impacts sociaux et économiques des HABs sur les secteurs de la pêche, de l'aquaculture, du tourisme et plus largement sur les économies régionales dans quatre sites d'étude en Manche. Cette action évaluera également en termes de bilan coût/efficacité les apports du système d'alerte en ligne développé par le projet. Cette évaluation portera à la fois sur les apports en termes d’atténuation des impacts, mais aussi sur la manière dont l’information produite par ce système est mobilisée par les parties prenantes.

 

Les événements HAB sont relativement rares du côté anglais de la Manche et les impacts qu’ils peuvent induire, principalement sur les pêcheries de coquillages, sont relativement faibles. Le secteur de l'aquaculture, en raison de sa nature statique, est potentiellement plus vulnérable aux HABs. D’autres activités comme le tourisme peuvent également être touchées (Willis et al. 2018). Du côté français de la Manche, les HAB ont des conséquences économiques de plus grande ampleur. Certaines zones de la baie de Seine sont fréquemment fermées pour des périodes plus ou moins courtes en raison de la présence de HABs, tandis qu’en rade de Brest, les fermetures sont généralement plus longues, atteignant parfois plusieurs années.

dreamstime_14209633_Sirikul_Thirasuntrakul.jpg
dreamstime_20459007_Gerard_Koudenburg.jpg

Au travers de la collaboration entre le Plymouth Marine Laboratory, l'Université de Bretagne Occidentale et l'IFREMER, cette action socio-économique focalise ses travaux sur, côté anglais, la côte sud du Devon et la côte de Cornouailles, du Lizard à Rame-Head. Côté français le projet porte sur la rade de Brest et la baie de Seine. Une série d'activités sont conduites, notamment :

 

  • Des ateliers participatifs et des entretiens avec les parties prenantes afin de cartographier les enjeux et mieux comprendre les perceptions des parties prenantes sur les HABs et leurs impacts.
  • Des entretiens avec des personnes ou organisations impliquées dans la chaîne de valeur des produits de la mer afin d'identifier où les impacts des HABs sont les plus fortement ressentis et de quantifier leur ampleur.
  • Une analyse sectorielle des risques et des impacts économiques associés aux HABs.
  • La mise en œuvre d’une enquête auprès des usagers du littoral et du grand public pour évaluer comment la présence des HABs impactent leur consommation en matière de loisirs nautiques et de produits de la mer.
  • Une analyse économique régionale pour identifier (1) les impacts économiques des HABs sur les économies régionales des zones d’étude impactées et (2) le degré de résilience des économies locales face à de tels événements.
  • Enfin, une analyse de scénarios liés aux changements dans le système de surveillance avec notamment l'introduction d'un système d'alerte en ligne des HABs.

Activités conduites et à venir

À ce jour, les activités conduites ont inclus la production d'une cartographie des parties prenantes, permettant d’identifier la multitude d'organisations, secteurs et activités porteurs d’enjeux vis-à-vis des HABs ; l’organisation d’ateliers avec les parties prenantes au Royaume-Uni et en France pour discuter des perceptions et des impacts des HABs ; et la définition du système de surveillance des HABs en fonction des besoins et des contraintes exprimées par ces acteurs. Un résumé de ces résultats et un bref rapport des ateliers des parties prenantes sont disponibles ici.

 

Les activités en cours se centrent sur la collecte d'informations historiques sur les HABs, les fermetures administratives par risque sanitaire enregistrées ou estimées à partir des données des réseaux de surveillance, la caractérisation de la structure des secteurs de la pêche et de l’aquaculture impactés et de la structure des économies régionales affectées. Ces activités sont accompagnées d’entretiens et d’atelier pour recueillir les perceptions des parties prenantes sur les HABs et leurs impacts afin d’évaluer et calibrer les impacts socioéconomiques potentiels associés aux HABs.

 

Pour plus d'informations sur ce travail, ou si vous souhaitez participer à un entretien ou à un atelier, veuillez contacter le Dr Oceane Marcone ou le Dr Pascal Raux.